Subventions étatiques pour des installations de chauffage au bois

 

Les aides financières sont allouées pour les coûts d’équipement (chaudière respectivement poêle et installations périphériques) et les frais d’installation. En outre, une aide financière est accordée pour un conseil en énergie qualifié.

Une aide forfaitaire supplémentaire de 300 € est accordée si la mise en place de l’installation solaire thermique se fait conjointement avec le remplacement d’une chaudière existante par une chaudière à bois.

Installation technique

Subvention

Montant maximal

Conditions

Chaudière à granulés ou plaquettes de bois

40%

5.000 € pour une maison individuelle
20.000 € pour une maison à appartements
(4.000 € fois le nombre d’appartements)

  • Seuils d’émissions

  • Rendement ≥ 90 %

  • Chaudière à bûches ou combinaison bûches / granulés: réservoir tampon ≥ 55 l/kW

  • Poêle à granulés :
    au moins 50 % soutirage de la chaleur utile au caloporteur

Chaudière à bûches de bois ou combinaison bûches/granulés

25%

2.500 € pour une maison individuelle

Poêle à granulés de bois

30%

2.500 € pour une maison individuelle

 

La mise en place d’une chaudière à bois requiert un équilibrage hydraulique dans le cas d’une nouvelle construction.


Téléchargement : Règlement grand-ducal du 12 décembre 2012 instituant un régime d’aides pour la promotion de l’utilisation rationnelle de l’énergie et la mise en valeur des énergies renouvelables dans le domaine du logement: http://www.legilux.public.lu/leg/a/archives/2012/0264/a264.pdf


Le respect des critères suivants est à prouver sur base de certificats émis par l'installateur chauffage-sanitaire:

  • Émissions de CO ≤ 250 mg/m³ (à puissance nominale)

  • Émissions de particules ≤ 50 mg/m³ (à puissance nominale)

  • Rendement de production de la chaudière resp. rendement de combustion du poêle à granulés de bois ≥ 90%

  • Émissions de particules ≤ 50 mg/m³ pour les installations pour lesquelles la facture est établie avant le 1er janvier 2015

  • Émissions de particules ≤ 30 mg/m³ pour les installations pour lesquelles la facture est établie à partir du 1er janvier 2015

  • Rendement de production (« Kesselwirkungsgrad ») de la chaudière ≥ 90%

  • Rendement de combustion (« feuerungstechnischer Wirkungsgrad ») du poêle à granulés ≥ 90%

dummy