Pompes à chaleur

 

Les pompes à chaleur utilisent l’énergie solaire stockée dans le sol, l’eau souterraine ou l’air pour chauffer et alimenter en eau chaude les maisons.

 

La pompe à chaleur retire la chaleur de la source extérieure et dégage celle-ci comme énergie de chauffage dans la maison.

 

Pour que le processus fonctionne il faut que la pompe est alimenté en énergie, normalement avec du courant électrique. L’efficacité énergétique d’une pompe à chaleur est définie par la proportion d’énergie électrique pour alimenter la pompe par rapport à l’énergie calorifique produite. En moyenne 75 % de chaleur environnementale gratuite et 25 % de force motrice produisent assez de chaleur pour chauffer et alimenter en eau chaude la maison.

 

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur ne nécessite pas de carburant (mazout, gaz, biomasse, ...), les coûts d’exploitation se réduisent donc à l’électricité nécessaire pour faire tourner la pompe et aux frais de maintenance.

 

 

 

Bilan écologique des pompes à chaleur

Positif ou négatif ?

L’efficacité énergétique d’une pompe à chaleur n’est pas donnée d’office, mais dépend de différents facteurs. Pour arriver à une bonne efficacité il faut que les conditions suivantes soient respectées :

 

  • le bâtiment soit très bien isolé (au moins niveau basse énergie)

  • présence d’un circuit de chauffage ‘basse température’ (exempl. : chauffage au sol ou au mur)

 

 

Si ces conditions ne sont pas remplies, alors une solution ‘pompe à chaleur’ est à déconseiller du point de vue écologique !

Il faut quand même prendre en considération les nuisances environnementales causées par l’alimentation en énergie de la pompe elle-même.

Vu que les pompes sont en général alimenté par du courant électrique, le bilan écologique dépend du mixe d’énergie acheté.

 

Le courant vert, produit à partir de la biomasse, des éoliennes, de l’énergie solaire ou de l’énergie hydraulique pèse moins lourd sur l’environnent que le courant produit dans des centrales électriques nucléaires, à charbon ou à gaz naturel.

 

 

Pompe-a-chaleur-CLIMEXEL-HC-HH-62-M

 

 

 

Source de chaleur – sol

Le sol est un excellent récupérateur de chaleur. Les températures y sont constantes entre 8° et 12°.
Deux technologies différentes permettent d’exploiter cette énergie: les collecteurs géothermiques et les sondes géothermiques.

 

 

Collecteurs géothermiques

Les collecteurs géothermiques sont enterrés horizontalement à une profondeur d’environ 1,5 mètres.

 


Leur efficacité est définie par la qualité et la teneur en eau du sol.

 


Les sols solides et humides sont des meilleures sources de chaleur que des sols sablonneux et secs.

 

La surface requise par les capteurs est de 1,5 à 2,5 fois la surface chauffée de la maison. Cette surface doit être non bâtie et non cachetée.

pompe_à_chaleur_schéma3

 

 

Sondes géothermiques

Les sondes géothermiques sont installées dans des forages verticaux.

 

Profondeur et nombre de forages dépendent de la puissance calorifique du bâtiment et de la qualité du sol.

 


Les forages en profondeur nécessitent moins de surface, mais engendrent des coûts de mise en valeur importants à cause de la profondeur requise.

 


Les forages verticaux sont soumis à autorisation.

xpompe_à_chaleur_schéma4

 

 

Source de chaleur – air

Dans les ménages privés c’est l’air extérieur qui est en général utilisé comme source de chaleur. Les dépenses pour la mise en valeur sont relativement faibles pour ce système.


Le niveau de température bas et fluctuant lors de la période de chauffage a des effets négatifs sur l’efficacité énergétique de l’installation.
En cas de températures extérieures basses, la pompe doit travailler plus et en conséquent la consommation d’électricité augmente.


Une pompe à chaleur air/eau peut être installées à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment.


Le montage à l’intérieur nécessite des conduits à air pour l’arrivée et le dégagement de l’air extérieur.

 

En cas d’installation à l’extérieur, moins de place est requise. Il faut toutefois veiller à ce que les nuisances sonores dégagées par la pompe ne dépassent pas la limite de décibels autorisée.

pompe_à_chaleur_schéma

 

 

Source de chaleur – eau

Ce système utilise l’eau souterraine comme source de chaleur.

 


La température constante d’environ 10° permet une utilisation efficiente.

 


Le désavantage de cette technique est l’importance des coûts d’exploitation.

 

Ceux-ci sont dus aux forages de puits qui sont nécessaires. Avant cela il faut encore une analyse de disponibilité d’eau souterraine en quantité et qualité suffisante.

 

L’installation est soumise à autorisation.

pompe_à_chaleur_schéma2

 


dummy